dimanche 13 septembre 2009

Quand le loup n'est pas là les rennes dansent


De Thomas Kanger nous ne connaissons pas grand-chose. Un seul de ses livres a été traduit en français: Le temps du loup, aux Presses de la Cité début 2009, traduction Terje Sinding (voir aussi la description de l'ouvrage chez SkandiLit).

En Suède par contre, l'auteur est bien connu (voici son site personnel).

Né en 1951, il exerce la profession de journaliste depuis 1980; il a tout d'abord travaillé pour des journaux, puis pour la télévision.

Depuis 2002 il a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision nationale suédoise.

Il a également participé à la formation de journalistes au Vietnam, dans les territoires disputés en Israël, et au Sri Lanka.

Il est également l'auteur de cinq polars publiés entre 2001 et 2007. Leur personnage central est une commissaire, Elina Wiik, qui travaille au sein de la police criminelle de Västerås, à l'ouest de Stockholm.

Un seul de ces romans a été traduit en français, le quatrième de la série: Le temps du loup (titre original: Söndagsmannen, "l'homme du dimanche"). Le lecteur ne saisira donc pas les quelques références au passé récent d'Elina Wiik, mais les informations fournies sont suffisantes pour nous permettre de suivre les événements.

La commissaire Wiik est indépendante. Très indépendante. Et franche. Ce qui lui cause bien des problèmes avec une partie de sa hiérarchie. Bien qu'elle puisse compter sur quelques fidèles soutiens au sein de la police locale, elle n'est pas mécontente de travailler seule sur une vieille affaire de meurtre et de disparition qui la captive irrésistiblement: au printemps 1980, le cadavre d'Ylva Malmberg -originaire de Västerås- est découvert en pleine nature, à Jäkkvik en Laponie, dans la commune d'Arjeplog. Le jour exact de la mort est inconnu, mais les enquêteurs l'ont fixé au 1er octobre 1979 en se basant sur les conclusions de l'autopsie et sur le témoignage d'un vieux Lapon qui serait le dernier à avoir vu la jeune femme vivante.

Du bébé de cette dernière il n'y a aucune trace.

Un ancien collègue d'Elina, tout récemment parti à la retraite, avait travaillé sur l'affaire. Elle décide de reprendre le flambeau.

Le rythme de l'enquête est rapide et le lecteur est tenu en haleine de la première à la dernière page. Elina Wiik a en effet un délai: le meurtre d'Ylva Malmberg est vieux de presque vingt-cinq ans. Selon la loi suédoise il sera prescrit le 1er octobre 2004 et le coupable ne pourra plus être jugé, même s'il devait être découvert par la suite.

Elina Wiik a donc moins de quatre semaines pour trouver des indices qui auraient pu échapper à ses collègues à l'époque de la première enquête, et résoudre l'énigme.

Ce long délai de vingt-cinq ans est source de difficultés car les pistes ont refroidi, les témoins ont déménagé, certains sont morts; mais il peut aussi jouer en faveur de la commissaire: des témoins qui pouvaient avoir de bonnes raisons de passer certains détails sous silence en 1980 peuvent se montrer bien plus coopératifs en 2004 (le meurtre n'est pas le seul crime à bénéficier de la prescription, ou encore une situation personnelle peut avoir radicalement changé).

Le temps du loup est ce que les anglophones appellent un page-turner. Évitez de le lire si vous devez surveiller un enfant ou si vous avez une casserole sur le feu... C'est un bon roman, très prenant.

Découvrirons-nous bientôt d'autres aventures d'Elina Wiik en français? Affaire à suivre...

Mise à jour: une deuxième enquête d'Elina Wiik est parue en 2010, Les disparus de Monte Angelo. Voir aussi le récapitulatif des titres de la série Wiik.

4 commentaires:

skandilit a dit…

« Les disparus de Monte Angelo » (traduction de « Gränslandet » je crois), une autre enquête de la commissaire Elina Wiik, est programmé pour le 4 mars 2010 en France (avril 2010 au Québec ?).

Paul Arre a dit…

merci pour l'info!

vous avez de longues antennes :-)

Sophie a dit…

Ton billet m'a donné envie, je l'ai acheté et je le commence.

Paul Arre a dit…

J'espère qu'il te plaira aussi! bonne lecture et à très bientôt