jeudi 25 mars 2010

Kallentoft et Theorin: liens en vrac

Quelques liens & lectures à propos de deux récentes parutions.

Hiver, de Mons Kallentoft : j'avais déjà noté un article du Magazine Littéraire. Du côté des blogs, d'autres billets sont référencés sur Blog-O-Book.

Des billets également pour L'Écho des morts, de Johan Theorin: suivre ce lien vers le B-O-B. Ajoutons à cela Hannibal le Lecteur et Planète Polars (qui gagne la palme du meilleur titre avec "Johan Theorin, déjà un auteur-phare"!)

Toujours à propos du bouquin de Theorin: lu une critique plutôt enthousiaste dans le cahier littéraire du Figaro du jeudi 11 mars. Extrait: "Johan Theorin appartient à cette nouvelle génération d'auteurs qui pourraient être les héritiers d'un Simenon transposé dans le monde du XXIe siècle, latitude nord. Aucun serial killer ne rôde dans ses pages (...) Mais il y a l'atmosphère, finement rendue, par petites touches successives, le chuintement du vent sur la lande, la vision de la mer prise dans la glace, la chaleur des intérieurs confits dans l'hiver."

La chaleur de la grande baraque vide d'Åludden est toute relative, mais lorsque souffle le blizzard nul doute que même les cabanes de pêche d'Öland ont des allures d'accueillantes auberges!

L'édition française du Theorin est arrivée à la maison hier soir (j'en remercie Jasmine & Albin Michel). La rencontre avec l'original suédois s'est bien passée, les deux volumes se sont regardés un long moment d'un air méfiant mais ils sont désormais inséparables. Je prendrai évidemment un moment pour relire le roman en français, histoire de contrôler mon niveau de lecture en VO (mais ça ne fera pas l'objet d'un billet :-p)

Il existe un point commun entre Kallentoft et Theorin, outre la nationalité et la langue. Tous les deux ont en effet commencé une série romancière [pfiouh je ne devrais pas écrire le soir] rythmée par les saisons. Kallentoft a déjà publié dans son pays les volets "hiver", "été" et "automne" (seul le premier a pour le moment été traduit en français). De Theorin nous pouvons lire les romans se déroulant en automne et en hiver; le roman du printemps sera quant à lui dans les vitrines le 6 mai 15 avril en Suède. Une question a été posée par certains critiques et lecteurs: que va-t-il arriver au vieux Gerlof Davidsson à la fin du quatrième et dernier roman, celui de l'été? L'auteur laisse planer le doute sur son destin...

[Parlant de Simenon... son fils Pierre se lance dans le monde du polar avec Au nom du sang versé. Le roman a été écrit en anglais, can you believe it?]

4 commentaires:

Ys a dit…

Ça n'est plus de saison mais cet "Hiver" me tente vraiment, les blogueurs qui l'ont aimé m'ont quasi convaincue de l'ouvrir, d'autant plus qu'il est à la maison. J'espère que l'éditeur ne nous laissera pas tomber et continuera les traductions.

Paul Arre a dit…

S'il est déjà à la maison il n'y a plus à hésiter!

Lystig a dit…

j'ai lu "hiver" (voir billet), un polar du froid typique
j'ai envoyé ma soeur se ravitailler à genève, mais pas de "spécial polar", en revanche, le theorin va bientôt quitter les rayons du marchand pour s'établir à la maison !

Paul Arre a dit…

Chanceuse ;-) bonne lecture!